Chronique des Gilets Jaunes

dans le Triangle d’Or


La Flamme du Soldat Inconnu annoncait-elle dès le samedi 17 novembre les brasiers des samedis suivants ? Après une manifestation plutôt bon-enfant, le climat changea radicalement. Un effet du durcissement des phénomènes climatiques sans doute.


Vers la fin du diaporama, on peut voir un bref retour dominical dans les rues un rien fatiguées du quartier. On y remarquera l’immense culture des Blacks Blocs qui taguent une citation de Montaigne ... à deux pas de l’avenue du même nom. A noter également ceux qui brisent un abri-bus affichant «Les Veuves» -«Le thriller de l’année»- tout près de l’ancienne Allée des Veuves figurant sur un plan de 1810 ! Ils ne sont donc pas aussi frustres qu’on le dit.

Quant à la «Rue des Gourdes» ...


Pour le «blindage» préventif des terrasses et vitrines, on peut se demander s’il n’offre pas des munitions supplémentaires et aisément accessibles aux casseurs pour le quatrième samedi consécutif !!!

Cela dit, cette habitude programmée du samedi soir «festif» a un relent «pantouflard» pour des «casseurs» avérés !

 

Gilets Jaunes :

«C’est où la boutique Dior ?»

Question d’un apprenti casseur