Le Triangle d’Or à Paris est délimité par trois avenues : Montaigne, George V et bien sûr les Champs-Élysées.

Ces lieux sont dédiés au grand luxe et à la démesure, aux Palaces, à la Haute-Couture, à la consommation hors-norme, aux plaisirs, aux enchères folles ...

Parallèlement, la vie de quartier est repoussée, même si à l’occasion la passion populaire s’y manifeste spectaculairement, voire dramatiquement en mars 2019.


Après avoir photographié la rue Clignancourt à Montmartre de 2010 à 2014,

(série «A ma fenêtre»), j’ai donc entrepris, depuis mon installation dans ce quartier en 2015, une sorte de contre-Champs avec une pixellisation qui plonge ce monde brillant dans un anonymat qui n’est pas son mode d’existence.

Le sens d’autres réalités en quelque sorte.

Triangle d’Or

en

contre-Champs